Le subnetting – création de sous-réseaux

7 Mai

Le subnetting est une technique qui permet de diviser un réseau important (en nombre d’hôtes) en plusieurs sous-réseaux plus petits en personnalisant les masques de sous-réseaux.
Par exemple, sur un réseau où il y a 500 hôtes, on peut le « diviser » en 5 sous-réseaux de 100 hôtes (bien entendu, différentes configurations sont possibles).

Cette technique apporte plusieurs avantages :

1, Possibilité de déléguer l’administration des sous réseaux

Le subnetting permet de décentraliser l’administration et éventuellement de déléguer la gestion de chaque sous-réseau à une personne différente. Dans une entreprise possédant un réseau avec un nombre important de machines, sa gestion sera simplifiée.

2, Réduction du trafic, optimisation de la bande passante

Si plusieurs hôtes se trouvant dans un même sous-réseau communiquent, ils n’utiliseront que la bande passante allouée à leur sous-réseau, et non celle du réseau entier.

3, Facilité d’analyse et d’intervention

Si on constate un problème concernant un hôte (comme une consommation inhabituelle de bande passante), il sera plus facile d’analyser son comportement et de corriger le dysfonctionnement lorsque celui-ci se trouve dans un sous-réseau (nombre de machines moins importantes) que dans le réseau entier.

Méthodologie pour créer des sous réseaux :

Au sein d’une entreprise, on a un effectif de 690 personnes réparti de cette façon :

– 550 techniciens informatiques
– 130 commerciaux
– 10 responsables

L’adresse IP de notre réseau est 192.168.160.0 et le masque de sous réseau 255.255.224.0.

On souhaite « diviser » le réseau en trois sous-réseaux dédiés pour chaque catégorie (techniciens, commerciaux, responsables).

1ère étape : Trouver le CIDR du masque

Masque (base décimale) : 255.255.224.0
Masque (binaire) : 11111111.11111111.11100000.00000000

le CIDR correspond au nombre de 1 présent dans le masque en binaire, dans notre exemple /19.

2ème étape : Vérification du nombre d’adresses IP possibles avec le masque de sous-réseau

Grâce au CIDR, on peut vérifier le nombre d’adresses IP possibles sur le réseau :

Formule : 2(32-n) – 2 (n=CIDR)
2(32-19) – 2 = 8190 adresses IP possibles avec ce masque

Au sein de l’entreprise, il y a un effectif de 690 personnes donc le nombre d’adresses IP disponibles avec le masque est largement suffisant.

3ème étape : Définir un masque pour chaque sous-réseau

Etant donné que l’on travaille en base binaire, le nombre de machines possibles au sein d’un réseau sera obligatoirement une puissance de 2.

Pour calculer les masques de chaque sous réseau :

2x > y ( « y » = nombre de machines utilisant le sous réseau et « x » représente le nombre de 0 la fin du masque en binaire ).

550 techniciens < 210 (1024)

Masque en binaire 11111111.11111111.111111|00.00000000
                              22                10
Masque en décimal 255.255.252.0 

130 commerciaux < 28 (256)

Masque en binaire 11111111.11111111.11111111|.00000000
                              24                 8
Masque en décimal 255.255.255.0

10 responsables < 24 (16)

Masque en binaire 11111111.11111111.11111111.11110000
                              28                 4
Masque en décimal 255.255.255.240

Il faut trouver la puissance de 2 supérieure au nombre de personnes (Si la puissance de 2 utilisée est trop proche du nombre de personnes, il faut utiliser la puissance supérieure).

4ème étape : calcul des plages IP et Broadcast de chaque sous-réseau

Maintenant que l’on a nos masques pour chacun des sous-réseaux, nous allons calculer la plage d’IP dédiée grâce à la fonction « ET ».

→ Lien vers article « Adresses IP et Masque de sous-réseau »
http://support-fr.org/fabien/2015/05/06/adresses-ip-et-masque-de-sous-reseau/

Masque technicien 255.255.[252.0]
IP                192.168.[160.0]

Nous prenons en compte uniquement la partie variable (à partir de l’octet 252) et on la convertie en binaire :

Masque technicien 111111|00.00000000
IP                101000|00.00000000
                                                         
                  101000|00.00000000

La 1ère adresse correspondant au sous réseau est la 192.168.160.0.
La 1ère adresse disponible pour un hôte est la 192.168.160.1.

On calcule l’adresse de broadcast en mettant la valeur maximale dans la partie variable :

IP                101000|00.00000000
IP max            101000|11.11111111

L’adresse de boadcast (en base décimale) est 192.168.163.255 donc par déduction la dernière adresse disponible pour un hôte est 192.168.163.254.

Le sous-réseau pour les techniciens comprend les IP de 192.168.1.0 à 192.168.163.255 avec le masque 255.255.224.0.

On va appliquer le même principe pour le sous-réseau des commerciaux.
Les adresses IP étant déjà attribuées au sous-réseau des techniciens, on ajoute 1 pour avoir la première adresse IP du deuxième sous-réseau :

l’adresse de broadcast des techniciens étant 192.168.163.255.

En ajoutant 1, la première adresse du second sous-réseau dédié aux commerciaux est 192.168.164.0 avec un masque 255.255.255.0

Masque commerciaux 255.255.255.[0]
IP                 192.168.164.[0]

Nous prenons en compte uniquement la partie variable (à partir de l’octet 0) et on la convertie en binaire. La partie variable commence au premier 0 de :

IP                 10100100.|00000000
IP max             10100100.|11111111                   

L’adresse de broadcast (en base décimale) est 192.168.164.255 donc la dernière adresse disponible pour un hôte est 192.168.164.254.

Le sous-réseau pour les commerciaux comprend les IP de 192.168.164.0 à 192.168.164.255 avec le masque 255.255.224.0.

Il reste le sous-réseau des cadres à créer. Même principe que précédemment, on ajoute 1 à l’adresse de broadcast du sous-réseau des commerciaux :
l’adresse de broadcast des commerciaux étant 192.168.164.255.
En ajoutant 1, la première adresse du sous-réseau dédiée aux cadres est 192.168.165.0 avec un masque 255.255.255.240

Masque commerciaux 255.255.255.[240]
IP                 192.168.165.[0]

Nous prenons en compte uniquement la partie variable (à partir de l’octet 240) et on la convertie en binaire :

IP              10100101.0000|0000
IP max          10100101.0000|1111

L’adresse de broadcast (en base décimale) est 192.168.165.15 donc la dernière adresse disponible pour un hôte est 192.168.165.14.

Le sous réseau pour les commerciaux comprend les IP de 192.168.165.0 à 192.168.165.15 avec le masque 255.255.224.0.

Voilà le réseau a été divisé en trois sous réseaux distincts !


Notes  :

Les sous réseaux doivent être créés dans l’ordre du plus important (en nombre d’hôtes prévus) au plus petit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *