Adresses IP et Masque de sous-réseau

6 Mai

1, Calcul du masque de sous réseau

Le masque de sous-réseau (Netmask) permet de délimiter le nombre d’adresses IP disponibles et utilisables dans un réseau.

Exemple : IP : 85.18.255.14 /25
Le « /25 » correspond au CIDR (Classless Inter-Domain Routing) qui est une notation simplifiée d’un masque de sous réseau.

Le masque de sous réseau est composé de 4 octets (Bytes) de 8 bits chacun (8 x 4 =32) et est représenté de la façon suivante :

cidr

Dans notre exemple, le CIDR : 25 = (8 x 3) + 1 (représente le nombre de 1 présent dans chaque octet).

Masque de sous réseau correspondant (en binaire) :
11111111.11111111.11111111.10000000
Masque de sous réseau en base décimal :
255.255.255.128

2, Calcul du nombre d’adresse ip disponible dans notre sous réseau

Pour savoir le nombre d’adresse ip disponibles sur le sous-réseau, on utilise la formule :

2 (32-n) – 2 (- 2 représente la 1er adresse du réseau et la dernière adresse de Broadcast)

« 32 » représente le CIDR maximum possible pour le masque : 8 x 4
255.255.255.255 (ou 11111111.11111111.11111111.11111111 en binaire)
« n » représente le CIDR de notre masque de sous réseau (dans notre exemple /25)
On enlève deux IP

Dans notre exemple, le nombre de machines (hôtes) pouvant se connecter à notre sous réseau est :

2 (32-25) – 2 = 126 machines

3, Calcul de la 1er adresse IP du sous-réseau

Nous connaissons le masque de sous réseau et le nombre de machines que l’on peut connecter.
Il faut maintenant savoir quelle sont les adresses IP que l’on peut attribuer

IP                     :  85.18.255.14
Masque de sous réseau  : 255.255.255.125

On convertit en binaire  :

IP                     : 01010101.00010010.11111111.00001110
Masque de sous réseau  : 11111111.11111111.11111111.10000000

On utilise la fonction « ET » (AND en anglais) qui est un opérateur logique de l’algèbre de Boole

La table de vérité de la fonction « ET » :

table verite

Si on utilise la fonction « ET » dans notre exemple pour l’IP et le masque (en binaire) :

01010101.00010010.11111111.00001110
11111111.11111111.11111111.10000000
                                                           
01010101.00010010.11111111.00000000

Ce qui donne en base décimal : 85.18.255.0
Cette adresse IP est la première et correspond à l’adresse IP du sous-réseau.

La première adresse d’hôte exploitable est donc 85.18.255.1 et la dernière est 85.18.255.126 (126 machines)

L’adresse de broadcast (dernière adresse du réseau) est l’adresse qui suit l’adresse du dernier hôte : 85.18.255.127.

4, Pour vérifier l’adresse de broadcast :

IP 01010101.00010010.11111111.0|0001110
        CIDR : 25                  7
 

On conserve les x premiers bits du CIDR qui correspondent à la partie fixe du réseau et le restant correspond à la partie dynamique attribué aux différents hôtes.
On modifie l’ensemble des bits restants à 1 (correspondant au maximum)

Dans notre exemple :

IP 01010101.00010010.11111111.0|1111111

Ce qui donne en base décimal :

85.18.255.127 (Par déduction le dernier hôte à pour adresse IP 85.18.255.126)


Notes :

L’adresse de Broadcast permet à une machine d’envoyer un paquet de données à toutes les machines d’un réseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *