Les différents types de réseaux informatiques

5 Mai

Les infrastructures réseau peuvent considérablement varier selon la taille de la zone couverte, le nombre d’utilisateurs connectés et le nombre et le type de services disponibles.

On distingue trois types de réseau :

LAN (Local Area Network) ou WLAN (Wireless Local Area Network)
MAN (Metropolitan Area Network)
WAN (Wide Area Network)

  • LAN ou WLAN (Réseau local)

Il s’agit d’un ensemble d’ordinateurs et de périphériques (ex : Imprimante) situé à proximité les un des autres et reliés entre eux par un réseau, souvent à l’aide d’une même technologie (la plus répandue étant Ethernet).
Un réseau local est donc un réseau sous sa forme la plus simple.
La vitesse de transfert de données d’un réseau local est comprise entre 10 Mbps et 1 Gbps (suivant la technologie utilisée : Ethernet ou Gigabit Ethernet).

La taille d’un réseau local peut atteindre jusqu’à 100 utilisateurs (voire 1000 utilisateurs sous certaines conditions).

Au sein d’un réseau local, il est possible de distinguer deux modes de fonctionnement :

a, Les réseaux postes à postes (peer to peer)

Les réseaux « postes à postes » également appelés réseaux « Peer to Peer » en anglais, ne comportent en général que peu de postes, moins d’une dizaine de postes.
Chaque utilisateur fait office d’administrateur de sa propre machine, il n’y a pas d’administrateur central et aucune hiérarchie entre les postes et les utilisateurs.
Dans un réseau « Peer to Peer » chaque poste est à la fois client et serveur.

Lan1

b, Les réseaux Client/Serveur

Les réseaux Client/Serveur comportent en général plus de dix postes. La plupart des machines sont des « postes clients », c’est à dire des ordinateurs ou des terminaux connectés (tablettes, smartphones) utilisés par les utilisateurs. Ces machines vont communiquer avec une ou plusieurs machines dédiées à une ou plusieurs tâches spécialisées, on dit alors qu’ils sont des serveurs.
Les « postes serveurs » sont en général de puissants ordinateurs fonctionnant en continu. Il existe plusieurs types de serveurs (serveur de fichiers et d’impression, serveur d’application, serveur de messagerie,…).
Dans une organisation Clients/Serveurs, les clients n’ont accès qu’au(x) serveur(s).

lan2

  • MAN (Metropolitan Area Network)

Les MAN interconnectent plusieurs LAN géographiquement proches (au maximum quelques dizaines de kilomètres) à des débits importants.
Un MAN permet à deux noeuds distants de communiquer comme si ils faisaient partie d’un même réseau local par le biais de commutateurs (switch) et de routeurs.

  • WAN (Wide Area Network ou réseau étendu)

Un réseau étendu est un réseau informatique reliant différents LAN entre eux sur une zone géographique importante dans un même pays ou dans le monde.
Un WAN fonctionne grâce à des routeurs qui permettent d’orienter les données afin d’atteindre un noeud du réseau.
Il correspond au réseau externe à l’entreprise. Il peut être privé ou public (Web).
Le plus grand WAN connu est le réseau Internet.

wan2

 


Notes :

Un VLAN (Virtual Local Area Network ) est un réseau local regroupant un ensemble de machines de façon logique et non physique. On parle alors de réseaux virtuels.
En effet, dans un réseau local la communication entre les différentes machines est gérée par l’architecture physique. Grâce aux VLAN, il est possible de s’affranchir des limitations de l’architecture physique (contraintes géographiques, contraintes d’adressage, …) en définissant une segmentation logique (logicielle) basée sur un regroupement de machines grâce à des critères (adresse MAC, numéros de ports ou encore protocoles).

 

4 Replies to “Les différents types de réseaux informatiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *