Le SNMP

Par défaut

Le protocole SNMP (Simple Network Management Protocol) a été développé pour permettre à l’administrateur d’interroger les éléments de son réseau sans se déplacer. Le principe de SNMP est très simple : sur chacune des machines, on installe un petit programme : l’agent SNMP. Cet agent enregistre en permanence des informations relatives à la machine. Il stocke ces informations dans une base de données appelée MIB (Management Information Base).
Ainsi, de son ordinateur, l’administrateur peut interroger chacune de ses machines et obtenir les informations souhaitées, comme par exemple le nombre d’octets reçus et envoyés. Il peut aussi en modifier certaines.

 

Le protocole SNMP fonctionne au niveau 7 du modèle OSI, mais se situe directement au-dessus d’UDP(couche transport). Il fonctionne sur un modèle client serveur, où il n’y a qu’un seul client, la station d’administration et de nombreux serveurs (chaque agent SNMP), le client interrogeant les serveurs pour récupérer les informations.

 

Chaque agent est placé sur un nœud du réseau dit « administrable » . Ces nœuds peuvent être soit des hôtes (stations de travail ou serveurs), soit des éléments d’interconnexion (switchs, hubs, routeurs), soit des supports physiques (câbles).

 

Les Agents intelligents

Par défaut

Un agent intelligent est un logiciel de mise au point pour remplir et automatiser une tâche sur un réseau pour le compte de son utilisateur. C’est un outil qui est synonyme de gain de temps dans la surveillance et la collecte des informations. L’utilisateur définit les paramètres de la mission que l’agent va remplir de façon autonome en rendant compte de ses résultats.

On appelle agent une entité physique ou virtuelle :

  • qui est capable d’agir dans un environnement ;
  • qui peut communiquer directement avec d’autres agents ;
  • qui est mue par un ensemble de tendances (sous forme d’objectifs individuels ou d’une fonction de satisfaction, voire de survie, qu’elle cherche à optimiser) ;
  • qui possède des ressources propres ;
  • qui est capable de percevoir (mais de manière limitée) son environnement ;
  • qui ne dispose que d’une représentation partielle de cet environnement (et éventuellement aucune) ;
  • qui possède des compétences et offre des services ;
  • qui peut éventuellement se reproduire ;
  • dont le comportement tend à satisfaire ses objectifs, en tenant compte des ressources et des compétences dont elle dispose, et en fonction de sa perception, de ses représentations et des communications qu’elle reçoit.

Sur nagios on utilise l’ agent suivant:nsclient++

Le uptime

Par défaut

Qu ‘est que le uptime ?

Le uptime est  dans le langage informatique un terme désignant le temps depuis lequel  un logiciel ou une machine informatique, tourne sans interruption.

Un exemple on démarre un ordinateur a 8 h pour l ‘éteindre à 12 h ,on aura donc un uptime de 4 heures.

 

Beaucoup d’ équipements que nous utilisons fonctionne 24/7 et près de 365 jours par an ,approchant donc presque d’un Uptime de 100% de  à moins d’une défaillance majeure.

En cas de redémarrage, l’uptime est remis à zéro.

 

La scalabilité

La capacité d’un système, ou de ses composants, à être utilisé sur des plates-formes de tailles très inférieures ou très supérieures. Il s’agit d’une extension du concept de  » portabilité « .

 

 

Recherche sur le monitoring, et solutions

Par défaut

Pour mon projet de réalisation  d’un monitoring , j’ai effectué diverses recherches,afin de trouver une solution adaptée :

 

 

 

1) NAGIOS

 

Nagios (anciennement appelé Netsaint) est une application permettant la surveillance système et réseau. Elle surveille les hôtes et services spécifiés, alertant lorsque les systèmes vont mal et quand ils vont mieux. C’est un logiciel libre sous licence GPL.

http://www.monitoring-fr.org/solutions/nagios/

 

 

2) ZABBIX

ZABBIX est un logiciel open source qui  permet de surveiller le statut de divers services réseau, serveurs et autres matériels réseau. Distribué sous licence GPL v2, Zabbix fait parti des solutions majeures de supervision libre.

http://www.monitoring-fr.org/solutions/zabbix/

 

 

 

3) OPENNMS

OpenNMS est un outil de supervision / hypervision de réseau Open Source. Il est développé en Java et s’appuie sur le moteur applicatif Jetty et la base de données PostgreSQL pour fonctionner.

http://www.monitoring-fr.org/solutions/opennms/

 

 

 

4) SHINKEN

Shinken est une application permettant la surveillance système et réseau. Elle surveille les hôtes et services spécifiés, alertant lorsque les systèmes vont mal et quand ils vont mieux. C’est un logiciel libre sous licence GNU AGPL et compatible avec Nagios.

http://www.monitoring-fr.org/solutions/shinken/

 

 

5) CENTREON

Centreon est le progiciel Open Source au cœur de la suite Centreon, il vous permet de superviser l’ensemble de vos infrastructures et applications composant votre système d’information.

http://www.monitoring-fr.org/solutions/centreon/

 

 

 

Voici enfin un tableau entre toutes les solutions:

https://en.wikipedia.org/wiki/Comparison_of_network_monitoring_systems